Escarres : les éviter





  • Description
  • Une escarre ou, mieux nommé, un ulcère cutané dû à la pression, est une lésion due à la compression, puis à la destruction de la peau et des chairs sur un point d'appui. Elle survient en général chez les personnes longtemps immobiles.


  • Surveiller la peau
  • Au début, les escarres se manifestent par une rougeur (ou une modification de la couleur sur une peau sombre), un échauffement, un gonflement. Par la suite, ils forment une plaie, parfois noirâtre, qui se creuse et cicatrise difficilement. L'escarre provoque souvent des douleurs et s'infecte parfois.

    Pour détecter les escarres dès leur apparition, il est important d'inspecter la peau au moins une fois par jour. Les zones à surveiller plus particulièrement sont les fesses, les jambes, les talons, les chevilles et aussi les coudes, le haut du dos et l'arrière de la tête. Pour permettre la mise en oeuvre de soins complets en cas d'apparition d'escarre, il est utile de se servir d'un "cahier de liaison" partagé entre les soignants (et l'entourage) où l'on peut transmettre les informations.


  • Changer souvent de position
  • Pour diminuer le risque d'escarre, il faut changer de position au moins toutes les 3 heures et éviter les appuis prolongés sur les mêmes zones du corps. Lors des changements de positions, l'aide d'une ou plusieurs personnes est utiles afin d'éviter la friction des draps contre la peau. Quand cela est possible, il est souhaitable de se lever et de faire quelques pas.

    Au lit, les meilleures positions sont allongé sur le dos ou légèrement incliné sur le côté à l'aide de coussins. Il est aussi possible de redresser le buste légèrement en évitant les posiitons qui font glisser vers le bas du lit. La position couchée sur le côté est à déconseiller sur une longue période.

    Dans un fauteuil (à la bonne taille), il faut chercher une assise équilibrée, qui permet de garder les pieds posés à plat et évite de glisser.


  • Garder la peau propre et sèche
  • L'humidité fragilise la peau. Pour garder la peau propre, faire la toilette avec précaution, à l'aide d'eau tiède et de savon doux aussi souvent que nécessaire. Pour sécher, tamponner avec une serviette évite d'irriter la peau. En cas de transpiration, il est préférable de changer régulièrement le linge et les draps.

    Certains soins sont à éviter, car ils gênent la surveillance de la peau ou la fragilisent. C'est le cas de l'utilisation d'éosine ou d'autres colorants, des produits à base d'alcool (comme l'eau de Cologne), des massages, de l'utilisation d'un sèche-cheveux ou de l'application de glaçons. Une crème hydratante n'est justifiée qu'en cas de dessèchement de la peau.

    Un apport diététique enrichi, notamment en protéines (FORTIMEL Protein, FORTIMEL Crème,...) diminue le risque d'escarre ou favorise la cicatrisation.


  • Préférer les matelas "anti-escarre" en mousse
  • Par comparaison avec un matelas standard, les matelas "anti-escarre" en mousse semblent diminuer de moitié l'apparition de nouvelles escarres chez les personnes alitées. Ces matelas "anti-escarre" en mousse ne présentent d'inconvénient particulier.

    Les matelas "à mémoire de forme" sont mal évalués. Il n'est pas sûr qu'ils soient plus efficaces que les matelas "anti-escarre" en mousse.
    br> Les matelas à air alterné ne semblent pas plus efficaces que les matelas "anti-escarre" en mousse, mais sont à l'origine d'accidents : des personnes se sont retrouvées coincées, voire étouffées entre le matelas et la barrière du lit. Ces matelas nécessitent un réglage précis. Ils sont souvent bruyants.


  • Pour les talons : coussins de positionnement
  • Pour limiter l'apparition d'escarres au niveau des talons chez les personnes allongées ou en position demi-assise, des coussins de positionement en mousse glissés sous les mollets semblent efficaces.

    D'autre smatériels ou techniques sont inefficaces (voire augmentent même parfois le risque d'escarre) ou exposent à des effets indésirables. Attention aux coussins en forme de bouée qui empêchent la circulation du sang, aux gants remplis d'eu, inefficaces, et aux bandages gras qui gênent la surveillance de la peau et favorisent la macération.

    Eviter l'apparition d'escarre est avant tout un ensemble de petites attentions exigeantes, mais nécessaires chaque jour.



    Source : Infos-Patients Prescrire

    Retour à la page précédente